Skip to Content

Instrukcja korzystania z Biblioteki

Serwisy:

Ukryty Internet | Wyszukiwarki specjalistyczne tekstów i źródeł naukowych | Translatory online | Encyklopedie i słowniki online

Translator:

Kosmos
Astronomia Astrofizyka
Inne

Kultura
Sztuka dawna i współczesna, muzea i kolekcje

Metoda
Metodologia nauk, Matematyka, Filozofia, Miary i wagi, Pomiary

Materia
Substancje, reakcje, energia
Fizyka, chemia i inżynieria materiałowa

Człowiek
Antropologia kulturowa Socjologia Psychologia Zdrowie i medycyna

Wizje
Przewidywania Kosmologia Religie Ideologia Polityka

Ziemia
Geologia, geofizyka, geochemia, środowisko przyrodnicze

Życie
Biologia, biologia molekularna i genetyka

Cyberprzestrzeń
Technologia cyberprzestrzeni, cyberkultura, media i komunikacja

Działalność
Wiadomości | Gospodarka, biznes, zarządzanie, ekonomia

Technologie
Budownictwo, energetyka, transport, wytwarzanie, technologie informacyjne

Revue LISA / LISA e-journal

Cet article propose d’explorer la notion d’ « horizon » dans un double sens : à la fois comme l’endroit d’une œuvre picturale où, selon l’ordre des plans, le ciel succède à la terre et dans un sens plus figuré, comme l’ensemble des attentes ou aspirations d’une communauté donnée à une époque précise. Grâce à l’analyse de neuf caricatures parues dans la presse nationaliste irlandaise (Weekly Freeman et United Ireland) entre le début des années 1880 et le début des années 1890, on montrera comment des artistes tels que John Fergus O’Hea, John Dooley Reigh ou Thomas Fitzpatrick interprétèrent les événements majeurs auxquels furent confrontés l’Irlande et le nationalisme modéré irlandais. Plus particulièrement, on s’attachera à mettre en lumière les jeux d’échos qui s’établirent entre le discours iconographique des caricaturistes de la presse nationaliste irlandaise et les grandes fig...

http://lisa.revues.org/6204 2014/06/19 - 22:28

L’interculturel comme horizon est arrivé récemment dans le paysage éducatif de la République d’Irlande. Son intégration aux autres horizons du système éducatif, à savoir les horizons confessionnel et national, invite à s’interroger sur la compatibilité de ces différents horizons. Notre analyse se concentre sur le premier degré et nous nous appuyons sur une étude de cas multiple conduite dans quatre groupes scolaires primaires confessionnels irlandais afin de voir dans quelle mesure la pratique observée est compatible avec le nouvel horizon interculturel dans deux de ses dimensions notamment, la valorisation de la diversité et l’antiracisme.

http://lisa.revues.org/6154 2014/06/19 - 22:28

En réponse aux transformations économiques et sociales des années 1950-60, deux projets politiques distincts, l’un de type social-démocrate, l’autre de type corporatiste, furent proposés aux Irlandais pour l’avenir de leur pays. À partir d’une étude de chacun des projets, cet article propose de comprendre les raisons pour lesquelles l’horizon politique esquissé par le projet social-démocrate n’a pas réussi à s’imposer dans les années 1960.

http://lisa.revues.org/6118 2014/06/19 - 22:28

Depuis sa création, en 1981, jusqu’à nos jours, la revue d’art Circa a joué un rôle crucial dans l’évolution des arts visuels en Irlande. Elle a contribué à démocratiser des formes esthétiques contemporaines, à diffuser les théories postmodernes et à élargir le champ de la critique. La revue a instillé un intérêt pour les avant-gardes internationales qui a permis aux artistes de mieux appréhender leur rôle au sein de la société et de se saisir de nouvelles expérimentations. Culturel mais politiquement engagé, le magazine a appelé à une réconciliation culturelle avec l’Angleterre et a défini des objectifs communs à l’Irlande du Nord et à la République. Il a également entrepris de développer des relations avec d’autres pays dont la production artistique était peu reconnue. Ses auteurs ont déjoué les pièges d’un nationalisme culturel étroit, préférant un dialogue fructueux entre ...

http://lisa.revues.org/6113 2014/06/19 - 22:28

Cet article se propose de déterminer l’impact des poètes d’Europe de l’Est sur la pensée critique de Seamus Heaney. Dans un premier temps, il s’agira de prendre en compte la tension entre l’individu et la communauté et d’observer la manière dont le poète parvient, grâce à son discours critique, à se dégager des obligations que tente de lui imposer le groupe ou l’institution pour apporter une réponse d’ordre poétique à des demandes pourtant politiques au départ. Cela permettra de mettre en exergue l’importance de la langue dans le discours critique proposé par Heaney, tant sur le plan acoustique que sur le plan métaphorique, pour enfin parvenir à déterminer dans quelle mesure le fait d’être confronté à une culture et à une tradition autres, c’est-à-dire étrangères, lui a permis de relativiser sa propre culture et son héritage littéraire et donc d’élargir son horizon critique.

http://lisa.revues.org/6101 2014/06/19 - 22:28

Une promise pour la licorne, troisième pièce de Denis Johnston (1901-1984), produite au Gate Theatre de Dublin en 1933, n’a pas connu le succès des deux premières. Elle n’a pas satisfait les attentes du public et des critiques de l’époque car le dramaturge cherchait justement à redéfinir l’horizon d’attente du spectateur. Il s’est attaché à créer une œuvre originale, inédite, en rupture avec la dramaturgie réaliste qui prévalait alors en Irlande. Riche de références mythologiques variées et de personnages aux contours instables, la pièce a été jugée trop complexe, voire opaque, et vaguement moralisatrice. En soulignant la façon dont la pièce rompt avec la tradition aristotélicienne au profit d’une dramaturgie moderne, cet article montre qu’elle visait plutôt à ouvrir de nouveaux horizons esthétiques et dramaturgiques pour la scène irlandaise de son temps. Il ne s’agissait plus d’i...

http://lisa.revues.org/6099 2014/06/19 - 22:28

Cet article étudie comment le mythe de Buile Suibhne pose, dès le Moyen-Âge, la question de la création d’une identité singulière par le biais de la parole (poétique, religieuse). La singularité émerge d’une communauté qui change et qui permet, plus ou moins, à l’unicité et à l’individu de se développer. Le texte médiéval, tant dans ses thèmes que dans sa structure même (oral et écrit, passant de l’anonymat des retranscriptions des moines copistes à des versions signées et personnelles) offre à des traducteurs et poètes connus comme Seamus Heaney matière à renouveler cette tension entre l’héritage communautaire et la singularité du verbe. Les différentes versions qu’Heaney a proposées de ce mythe montrent d’ailleurs combien toute traduction met la notion d’auteur, effacé ou non, en jeu.

http://lisa.revues.org/6089 2014/06/19 - 22:28

Cet article se propose de montrer en quoi l’errance du personnage éponyme de la pièce Foley de Michael West (2000) est protéiforme. Elle est présente non seulement dans les déambulations du personnage dans le paysage irlandais, dans son identité plurielle et fragmentée, mais également dans la construction de son récit. La déroute du personnage se situe à tous les niveaux. Rappelant les mendiants, vagabonds et étrangers mis en scène par le théâtr e irlandais du début du siècle ainsi que les clochards beckettiens, Foley erre entre des strates mémorielles et dévoile en quoi son récit s’égare au fur et à mesure qu’il le construit.

http://lisa.revues.org/6078 2014/06/19 - 22:28

In May 2010, at its annual congress held at Charles de Gaulle University, Lille 3, the French Association for English Studies, the SAES (Société des Anglicistes de l’Enseignement Supérieur), explored the broad notion of the horizon, using it to re-approach some of the traditional research issues that mark Anglophone studies in France. One of the many ways of exploring this theme, as outlined in the conference framework document, was to see the horizon as precisely representing the anticipation of the future together with an exhortation to answer a call to follow a certain direction that naturally heads forward. The paradox of a never-ending progression towards an unreachable line of horizon with the acute perception of its limits were inevitably underlined in the framework as constituting common experience. The papers in this collection entitled Beyond the Horizon? Re-imagining Ireland, elaborate on ...

http://lisa.revues.org/6070 2014/06/19 - 22:28

Cet article porte sur l’œuvre photographique de John Duncan (1968-), photographe né à Belfast, dont les clichés explorent l’environnement urbain de sa ville natale et de ses alentours, se concentrant notamment sur les représentations post Troubles et Cessez-le-feu. Nous avancerons ici l’hypothèse que les photographies de Duncan saisissent les changements du paysage urbain et permettent d’envisager la manière dont la population peut ou non élaborer sa relation intime avec la ville. Elles mettent au jour la tension existant entre les aspirations à la paix et la persistance de l’identification partisane, et révèlent la manière dont le paysage urbain change, mue par une volonté politique affirmée et malgré les divisions profondes qui subsistent encore. Nous étudierons ici comment les thèmes qui reviennent régulièrement dans l’œuvre de Duncan s’inscrivent dans une réflexion sur les réa...

http://lisa.revues.org/6057 2014/06/13 - 15:33

Cet article porte sur l’œuvre photographique de John Duncan (1968-), photographe né à Belfast, dont les clichés explorent l’environnement urbain de sa ville natale et de ses alentours, se concentrant notamment sur les représentations post Troubles et Cessez-le-feu. Nous avancerons ici l’hypothèse que les photographies de Duncan saisissent les changements du paysage urbain et permettent d’envisager la manière dont la population peut ou non élaborer sa relation intime avec la ville. Elles mettent au jour la tension existant entre les aspirations à la paix et la persistance de l’identification partisane, et révèlent la manière dont le paysage urbain change, mue par une volonté politique affirmée et malgré les divisions profondes qui subsistent encore. Nous étudierons ici comment les thèmes qui reviennent régulièrement dans l’œuvre de Duncan s’inscrivent dans une réflexion sur les réa...

http://lisa.revues.org/6057 2014/06/13 - 15:33

Né dans le Short Strand, enclave catholique dans le quartier protestant de l’Est de Belfast, Frankie Quinn est un photographe nord-irlandais qui témoigne de l’intérieur des aspects de la vie quotidienne à Belfast dans les années 1980 et 1990. Son œuvre comporte aussi bien des portraits que des scènes de conflits ou des paysages urbains. Frankie Quinn commença à photographier son quartier en 1982, après avoir rejoint un club photo, encouragé par son père qui voyait dans cette activité une manière de protéger son fils de la période de tensions politiques, provoquée par les grèves de la faim du début des années 1980. Issu de la tradition de la community photography qui encourage les photographes amateurs à représenter la vie quotidienne de leur quartier, Frankie Quinn révèle, au-delà des clichés d’un pays rongé par le conflit, les joies et les peines des gens ordinaires. Ses photogra...

http://lisa.revues.org/6051 2014/06/13 - 15:33

Né dans le Short Strand, enclave catholique dans le quartier protestant de l’Est de Belfast, Frankie Quinn est un photographe nord-irlandais qui témoigne de l’intérieur des aspects de la vie quotidienne à Belfast dans les années 1980 et 1990. Son œuvre comporte aussi bien des portraits que des scènes de conflits ou des paysages urbains. Frankie Quinn commença à photographier son quartier en 1982, après avoir rejoint un club photo, encouragé par son père qui voyait dans cette activité une manière de protéger son fils de la période de tensions politiques, provoquée par les grèves de la faim du début des années 1980. Issu de la tradition de la community photography qui encourage les photographes amateurs à représenter la vie quotidienne de leur quartier, Frankie Quinn révèle, au-delà des clichés d’un pays rongé par le conflit, les joies et les peines des gens ordinaires. Ses photogra...

http://lisa.revues.org/6051 2014/06/13 - 15:33

On 15 June 2010, the Bloody Sunday Inquiry, also known as the Saville Inquiry, published its report about the events of 30 January 1972. Thirty-eight years had passed since the first public inquiry led by Lord Widgery had published its report, which many at the time had dubbed the “Widgery Whitewash.” This article proposes to examine the role of photographs in the re-writing of the official version of Bloody Sunday, both in the deconstruction of the Widgery report and in the reconstruction of the new official version by Lord Saville. Indeed, while the version of events set out in the Widgery report remained the official one, photographs could be a powerful means of subversion: their emotional power could be very efficient to shock the public into awareness. They were thus used in several of the books that helped make the case for the new inquiry. After the setting up of the Savill...

http://lisa.revues.org/6042 2014/06/13 - 15:33

On 15 June 2010, the Bloody Sunday Inquiry, also known as the Saville Inquiry, published its report about the events of 30 January 1972. Thirty-eight years had passed since the first public inquiry led by Lord Widgery had published its report, which many at the time had dubbed the “Widgery Whitewash.” This article proposes to examine the role of photographs in the re-writing of the official version of Bloody Sunday, both in the deconstruction of the Widgery report and in the reconstruction of the new official version by Lord Saville. Indeed, while the version of events set out in the Widgery report remained the official one, photographs could be a powerful means of subversion: their emotional power could be very efficient to shock the public into awareness. They were thus used in several of the books that helped make the case for the new inquiry. After the setting up of the Savill...

http://lisa.revues.org/6042 2014/06/13 - 15:33

Belfast est marquée par des phénomènes urbains que l’on ne retrouve dans aucune autre ville. En raison d’une ségrégation résidentielle, la topographie de la ville se caractérise par d’innombrables limites et frontières séparant les quartiers catholiques des quartiers protestants. Les limites entre les divers territoires sont marquées par différents indicateurs territoriaux comme des « peace lines » et des peintures murales. Pour la population locale, ces œuvres picturales sont devenues un moyen d’expression important. Cet article explore le fonctionnement des peintures murales dans les trois romans suivants, écrits après la première déclaration de cessez-le-feu de l’IRA : Sacrifice of Fools d’Ian McDonald, Eureka Street de Robert McLiam Wilson et That Which Was de Glenn Patterson. En se fondant sur la théorie de Burton Pike, selon laquelle des concepts de « real city » (vi...

http://lisa.revues.org/6034 2014/06/13 - 15:33

Belfast est marquée par des phénomènes urbains que l’on ne retrouve dans aucune autre ville. En raison d’une ségrégation résidentielle, la topographie de la ville se caractérise par d’innombrables limites et frontières séparant les quartiers catholiques des quartiers protestants. Les limites entre les divers territoires sont marquées par différents indicateurs territoriaux comme des « peace lines » et des peintures murales. Pour la population locale, ces œuvres picturales sont devenues un moyen d’expression important. Cet article explore le fonctionnement des peintures murales dans les trois romans suivants, écrits après la première déclaration de cessez-le-feu de l’IRA : Sacrifice of Fools d’Ian McDonald, Eureka Street de Robert McLiam Wilson et That Which Was de Glenn Patterson. En se fondant sur la théorie de Burton Pike, selon laquelle des concepts de « real city » (vi...

http://lisa.revues.org/6034 2014/06/13 - 15:33

A significant part of Paul Muldoon’s recent work has been dedicated to experimenting with the visual arts and, in particular, photography. He recently published a book with Scottish photographer Norman McBeath entitled Plan B (2009). This work presents us with a new genre: photoetry. In fact, in a foreword to the book, Muldoon explains that the poems and photographs are “making all sorts of connections of their own, none right-in-your-face […] yet all somehow revelatory, all accompanied by little grunts, the grins and grimaces of recognition.” However, although this work confronts poems with photographs in praesentia, Muldoon increasingly resorts to the literary device of ekphrasis in order to exploit the work of photographers. Muldoon’s poetry is sometimes akin to a palimpsest, a repository of words and concealed images, which only appear beneath the surface, in absentia.

http://lisa.revues.org/6026 2014/06/13 - 15:33

A significant part of Paul Muldoon’s recent work has been dedicated to experimenting with the visual arts and, in particular, photography. He recently published a book with Scottish photographer Norman McBeath entitled Plan B (2009). This work presents us with a new genre: photoetry. In fact, in a foreword to the book, Muldoon explains that the poems and photographs are “making all sorts of connections of their own, none right-in-your-face […] yet all somehow revelatory, all accompanied by little grunts, the grins and grimaces of recognition.” However, although this work confronts poems with photographs in praesentia, Muldoon increasingly resorts to the literary device of ekphrasis in order to exploit the work of photographers. Muldoon’s poetry is sometimes akin to a palimpsest, a repository of words and concealed images, which only appear beneath the surface, in absentia.

http://lisa.revues.org/6026 2014/06/13 - 15:33

Le Romantisme et la production à la chaîne de produits de consommation et de livres posèrent, au XIXe siècle, la question de l’original, de l’originalité aussi, et donc de la répétition. Sur un plan littéraire, les clichés impliquent justement la question de la banalité et de la série. Le rapprochement avec le cliché photographique, qui se développa à la même époque, ne semble pas fortuit. Si la fixité est au cœur de ces différents « clichés », certains poètes proposent de réhabiliter ces derniers pour représenter une réalité quelque peu tremblée, bougée. C’est le cas dans les deux poèmes à l’étude ici : « Homage to Clichés » composé par Louis MacNeice en 1935, et « The Old Country », poème central de Horse Latitudes, que Paul Muldoon écrivit en 2006.

http://lisa.revues.org/6014 2014/06/13 - 15:33

Le Romantisme et la production à la chaîne de produits de consommation et de livres posèrent, au XIXe siècle, la question de l’original, de l’originalité aussi, et donc de la répétition. Sur un plan littéraire, les clichés impliquent justement la question de la banalité et de la série. Le rapprochement avec le cliché photographique, qui se développa à la même époque, ne semble pas fortuit. Si la fixité est au cœur de ces différents « clichés », certains poètes proposent de réhabiliter ces derniers pour représenter une réalité quelque peu tremblée, bougée. C’est le cas dans les deux poèmes à l’étude ici : « Homage to Clichés » composé par Louis MacNeice en 1935, et « The Old Country », poème central de Horse Latitudes, que Paul Muldoon écrivit en 2006.

http://lisa.revues.org/6014 2014/06/13 - 15:33

Cet article vise à analyser la façon dont Michael Longley, dans ses poèmes inspirés de l’Odyssée, fige la temporalité de la narration homérique et la remplace par un présent atemporel, suspendu hors de la progression épique. Choisissant fréquemment des scènes de reconnaissance, comme dans les poèmes « Anticleia », « Eurycleia » ou « Laertes », Longley concentre l’attention du lecteur en transformant un moment clef de la trame de l’épopée en un instant lyrique, coupé de toute perspective chronologique et narrative, faisant de l’épisode original un fragment autonome. Il explique ainsi sa démarche : « From the outset, in my Homeric poems I pushed against the narrative momentum and ‘freeze-framed’ passages to release their lyric potential ». Cet arrêt sur image fonctionne par l’instauration d’un effet de loupe, qui place chaque action accomplie par le protagoniste épique sur un premie...

http://lisa.revues.org/6001 2014/06/13 - 15:33

Cet article vise à analyser la façon dont Michael Longley, dans ses poèmes inspirés de l’Odyssée, fige la temporalité de la narration homérique et la remplace par un présent atemporel, suspendu hors de la progression épique. Choisissant fréquemment des scènes de reconnaissance, comme dans les poèmes « Anticleia », « Eurycleia » ou « Laertes », Longley concentre l’attention du lecteur en transformant un moment clef de la trame de l’épopée en un instant lyrique, coupé de toute perspective chronologique et narrative, faisant de l’épisode original un fragment autonome. Il explique ainsi sa démarche : « From the outset, in my Homeric poems I pushed against the narrative momentum and ‘freeze-framed’ passages to release their lyric potential ». Cet arrêt sur image fonctionne par l’instauration d’un effet de loupe, qui place chaque action accomplie par le protagoniste épique sur un premie...

http://lisa.revues.org/6001 2014/06/13 - 15:33

This article explores the parallels in John McGahern’s imagination between the art of the photographer and his practice as a novelist. In his introduction to a collection of historical photographs, he writes: “they document a society in a time and place, and all the images are picked with care. That he chose to focus on a poor cottage, a barefoot woman in a doorway, two girls in their Sunday finery, is significant, but more telling of the eye which he brought to his craft is the angle of the house, the broom next to the doorway, the placing of the birdcage and wheel.” My starting point is the quote above, which evokes the techniques and concerns that characterize McGahern’s own work as a novelist. Here I take into consideration what is “significant” in intimate (and almost “photographic”) reconstructions of the domestic lives of his characters that McGahern presents, and argue tha...

http://lisa.revues.org/5996 2014/06/13 - 15:33

This article explores the parallels in John McGahern’s imagination between the art of the photographer and his practice as a novelist. In his introduction to a collection of historical photographs, he writes: “they document a society in a time and place, and all the images are picked with care. That he chose to focus on a poor cottage, a barefoot woman in a doorway, two girls in their Sunday finery, is significant, but more telling of the eye which he brought to his craft is the angle of the house, the broom next to the doorway, the placing of the birdcage and wheel.” My starting point is the quote above, which evokes the techniques and concerns that characterize McGahern’s own work as a novelist. Here I take into consideration what is “significant” in intimate (and almost “photographic”) reconstructions of the domestic lives of his characters that McGahern presents, and argue tha...

http://lisa.revues.org/5996 2014/06/13 - 15:33

Publié en 1985, « The Old Icons » se démarque discrètement des poèmes qui composent la dernière section de Station Island. En six strophes concises et ciselées, l’artiste se concentre sur trois images indissociables de l’histoire de l’Irlande : une gravure représentant un patriote à la veille de son exécution, une eau-forte figurant une messe clandestine, un tableau dépeignant un comité des rebelles au milieu desquels se tient le traître qui va les dénoncer. Cette étude vise à explorer le dialogue qui s’établit entre l’image et les mots afin de mettre en lumière de complexes interactions entre le visible, le lisible et l’invisible, et de montrer la manière dont le poète (observateur informé) et le lecteur (spectateur naïf) se trouvent impliqués dans le continuum du texte et de l’histoire. Comme le suggère le titre du poème, les images éponymes ne sont pas des œuvres fictives, mais des ...

http://lisa.revues.org/5985 2014/06/13 - 15:33

Publié en 1985, « The Old Icons » se démarque discrètement des poèmes qui composent la dernière section de Station Island. En six strophes concises et ciselées, l’artiste se concentre sur trois images indissociables de l’histoire de l’Irlande : une gravure représentant un patriote à la veille de son exécution, une eau-forte figurant une messe clandestine, un tableau dépeignant un comité des rebelles au milieu desquels se tient le traître qui va les dénoncer. Cette étude vise à explorer le dialogue qui s’établit entre l’image et les mots afin de mettre en lumière de complexes interactions entre le visible, le lisible et l’invisible, et de montrer la manière dont le poète (observateur informé) et le lecteur (spectateur naïf) se trouvent impliqués dans le continuum du texte et de l’histoire. Comme le suggère le titre du poème, les images éponymes ne sont pas des œuvres fictives, mais des ...

http://lisa.revues.org/5985 2014/06/13 - 15:33

Cet article étudie l’importance de la photographie en tant que moyen de représentation de la réalité dans l’imaginaire du poète nord-irlandais Ciaran Carson. En s’appuyant sur le concept de l’aura tel qu’il a été développé par Walter Benjamin dans ses écrits sur la photographie, on montrera que les objets photographiques qui apparaissent dans les textes de Carson dérobent aux regards de leurs spectateurs ainsi que, par l’entremise de l’ekphrasis carsonienne, du lecteur, leur signification profonde. C’est bien plutôt la photographie en tant que technique dotée d’une histoire qui fournit à Carson les images (comprises comme métaphores vives, et non objets) qui nourrit sa poésie. Empruntées à l’alchimie et aux métamorphoses, ces métaphores intriguent et ravissent tout à la fois le lecteur. Ainsi, la disparition de l’aura des photographies modernes regrettée par Benjamin est-elle récu...

http://lisa.revues.org/5968 2014/06/13 - 15:33

Gabriel Josipovici’s What Ever Happened to Modernism? (2010) drew great attention to a critic and novelist otherwise rarely mentioned in the literary pages of the mainstream press. Its framing and misrepresentation of the content of the book, however, merely confirmed the necessity of Josipovici’s project to reinvigorate critical discourse in the arts – specifically literature in the United Kingdom. In addition to tracing the book’s themes through Josipovici’s earlier critical works, this essay contrasts its reception with a précis and critical commentary of the book’s argument with emphasis on summarising its key themes: the disenchantment of the world, the inward debate of authority, the elimination of choice, and the imitation of an action.

http://lisa.revues.org/5865 2014/05/28 - 14:00

This paper tries to determine the meaning and function of chapter 29 of Gabriel Josipovici’s Goldberg: Variations. In several respects, it goes beyond the scope of the rest of the book and cries out for a comment. My thesis is that chapter 29 retells the beginning of the novel in such a remarkably different way in order to convey the certainty of and the delight in a happy outcome of Goldberg’s visit. The evidence presented is twofold. First, there is the dance scene, the significance of which can be inferred from chapters 18 and 27. Both employ “dance” metaphorically to describe the liberating effect of an art form, like the fugue, and of living one’s life creatively. The dancing shows Westfield having finally freed himself from his anxieties and having become “the lord of time.” Second, there is the close correspondence that can be shown to exist between chapter 29 and Bach’s la...

http://lisa.revues.org/5852 2014/05/28 - 14:00

Gabriel Josipovici’s latest fiction is varied, ranging from parody, light comic fiction, in Only Joking and Making Mistakes, to more serious, ontological and personal concerns. In a short novel, Everything Passes, and in a major novel, Goldberg: Variations, the reader is made to question the mysterious nature of reality, which is, too often, accepted indisputably by numerous novelists of the realist school. A dazzling array of techniques such as hyperrealism, Gothicism, mise en abyme, mise en fantaisie, intertextuality, to name but a few, construct and deconstruct the illusion of the represented world and threaten the whole foundation of fiction writing. The different variations and the use of a remarkable device, the metalepsis, in Goldberg: Variations, enable the writer to reflect on his own scenography and idiosyncratic activity. Josipovici provides a phenomenological, self-reflexive m...

http://lisa.revues.org/5843 2014/05/28 - 14:00

Even though his novelistic work by far exceeds his output in short fiction, Gabriel Josipovici’s contribution to this genre is nothing less than significant. This investigation focuses on the third of his collections of short stories, In the Fertile Land (1987). The motifs and narrative techniques in Josipovici’s work are wide-ranging and display a great variety of thematic concerns. Yet, this collection of short stories seems to demonstrate a particular emphasis on two recurrent features in Josipovici’s oeuvre: the presence of a metafictional dimension and an intermedial aspect in his writing. In proposing this double emphasis, the notions of metafiction and intermediality are initially discussed in the context of a close reading of one of the stories in the collection, “Brothers” (1983). The study of this four-page story focuses on how the structure of the text not only incorpor...

http://lisa.revues.org/5833 2014/05/28 - 14:00

Analysant le roman Goldberg: Variations de Gabriel Josipovici, cet article examine la validité d’une nouvelle approche critique, à savoir l’application du langage pictural à l’analyse des textes littéraires. Cet examen prend appui sur plusieurs critiques, dont E. M. Forster, qui ont reconnu le besoin d’emprunter des outils d’analyse à d’autres arts afin de pouvoir décrire certaines dimensions du texte littéraire lorsque la critique textuelle elle-même aboutit à une impasse.

http://lisa.revues.org/5825 2014/05/28 - 14:00

This article explores Gabriel Josipovici’s preoccupation with the human cost of creating art in his theoretical, autobiographical and fictional works. It considers in particular the relationship between creativity and family bonds with special reference to the unusually deep bond that formed between the author and his mother.

http://lisa.revues.org/5810 2014/05/28 - 14:00

Cet article interroge la notion de l’ordinaire dans les œuvres de Gabriel Josipovici. Nous postulons que l’ordinaire chez Josipovici n’est pas simplement un thème, mais qu’il fait partie intégrante de la poétique romanesque qui caractérise la langue et la conduite de la narration. La première question que nous soulevons est celle de la configuration de l’ordinaire par la spécificité linguistique. La deuxième partie de cet article traite du récit et de la manière dont la narration scelle la notion de l’ordinaire dans les romans de Josipovici. Dans un troisième temps, nous nous intéressons au phénomène de la quotidianisation tel qu’il découle de la représentation de l’ordinaire. Enfin, nous nous penchons sur la nature de la conception de l’ordinaire que la fiction de Josipovici nous propose.

http://lisa.revues.org/5805 2014/05/28 - 14:00

Pour étudier la Bible, lisons Ulysse et pour étudier la littérature dite d’imagination, lisons les Évangiles : Gabriel Josipovici, dans The Book of God, nous encourage à relier exégèse scripturaire et critique scripturale. S’il parle de la Bible du point de vue de la littérature, et met en cause la pertinence de certaines notions de critique textuelle, la réciproque n’en est pas moins vraie : il ne se prive pas de parler de la littérature du point de vue de la Bible, en commentant des ouvrages de théologiens et d’exégètes, qui font parfois de la théorie littéraire sans le savoir. Le critique s’interroge également sur les marges du canon biblique que sont les écrits apocryphes, pris entre deux feux, deux corpus, le sacré et le profane. Et tout le reste est littérature… La lecture du livre The Book of God apparaît salutaire pour s’orienter dans la pensée comparatiste sur les rapports entre Bible et...

http://lisa.revues.org/5795 2014/05/28 - 14:00

The present contribution focuses on Josipovici’s short stories and on the remarkable worldview they illustrate, which is characterized by what may be termed ‘transcendental negativity’: although Josipovici’s short fiction is historically aligned with postmodernism, the worldview implied in it features postmodernist scepticism only to a certain extent, for it transcends the negativity of an insistence on our “distance from understanding” by constantly gesturing towards an inscrutable beyond, by “revealing what cannot be spoken.” These “unspeakable” issues refer to central philosophical problems: the liminal experience of death, selfhood, the accessibility of the other and creativity. This article starts by giving an overview of characteristic features of Josipovici’s short fiction. This is followed by three interpretations of exemplary texts from his formative period, the 1970s: “H...

http://lisa.revues.org/5772 2014/05/28 - 14:00

With specific reference to Moo Pak, the article examines the poetics of Gabriel Josipovici’s fiction and argues that his opus centres on questions of art and creativity in a world where oracles no longer speak to us. Many of the protagonists of his short stories and novels are artists or writers, suffering from the anxiety that is brought about by the compelling need to create and the accompanying awareness of the necessity of failure. With its emphasis on hermeneutic impossibility and ontological uncertainty, Josipovici’s narrative grammar does not conform to the dominant trend of social realism in the contemporary British novel, a genre that differs little from its predecessor of a century ago. Rather, Josipovici writes in the European tradition of modernism. The article questions his marginalisation by the literary establishment, and argues that it should be the role of the cri...

http://lisa.revues.org/5758 2014/05/28 - 14:00

Cet article explore les représentations de l’Irlande dans le documentaire L’Homme d’Aran (Robert Flaherty, 1934). Il existe une littérature abondante sur le film qui est à l’origine de nombreuses controverses depuis sa sortie. Nous examinerons les conditions de production dans lesquelles Flaherty a réalisé son film. Nous interrogerons l’opposition entre fiction et documentaire à travers l’étude de sa réception non seulement au moment de sa sortie, mais également dans les années qui ont suivi. Nous analyserons la construction formelle de l’œuvre afin de mieux comprendre pourquoi les universitaires irlandais dénoncent de manière unanime les effets négatifs du film sur la perception du paysage irlandais.

http://lisa.revues.org/5571 2014/04/23 - 21:01

Film images testify to the real appearance of the past, or at least its aesthetic, through old films or archival footage. However, the meaning of an image is never transparent but part of a cultural discourse to be interpreted. Therefore, cinema offers two possible historical readings: firstly as repository of authentic visual traces of the past, and secondly as representation that reveals the zeitgeist of a period. Classic documentaries tried to deal with historical issues in an objective way, but the evolution of the genre placed subjectivity at the centre of discourse. This paradigm shift explains why memory and identity are two of the main topics of post-modern documentaries, such as some “urban autobiographies” that recall the emotional experience of missing cityscapes: Roger and Me (Michael Moore, USA, 1989), My Winnipeg (Guy Maddin, Canada, 2007) and Of Time and the...

http://lisa.revues.org/5579 2014/02/28 - 17:17