Skip to Content

Instrukcja korzystania z Biblioteki

Serwisy:

Ukryty Internet | Wyszukiwarki specjalistyczne tekstów i źródeł naukowych | Translatory online | Encyklopedie i słowniki online

Translator:

Kosmos
Astronomia Astrofizyka
Inne

Kultura
Sztuka dawna i współczesna, muzea i kolekcje

Metoda
Metodologia nauk, Matematyka, Filozofia, Miary i wagi, Pomiary

Materia
Substancje, reakcje, energia
Fizyka, chemia i inżynieria materiałowa

Człowiek
Antropologia kulturowa Socjologia Psychologia Zdrowie i medycyna

Wizje
Przewidywania Kosmologia Religie Ideologia Polityka

Ziemia
Geologia, geofizyka, geochemia, środowisko przyrodnicze

Życie
Biologia, biologia molekularna i genetyka

Cyberprzestrzeń
Technologia cyberprzestrzeni, cyberkultura, media i komunikacja

Działalność
Wiadomości | Gospodarka, biznes, zarządzanie, ekonomia

Technologie
Budownictwo, energetyka, transport, wytwarzanie, technologie informacyjne

L’Espace Politique

Pour ouvrir ce numéro, il semble important de rappeler l'arrière-plan scientifique dans lequel sont pensées les études électorales françaises. En effet, celles-ci sont affectées par un usage routinier – largement lié aux cloisonnements disciplinaires – de certains types de données. Une césure historique sépare d'une part les données dites agrégées ou « écologiques » issues des dépouillements effectifs des scrutins et, d'autre part, les données dites « individuelles » le plus souvent issues de sondages pré/post-électoraux (Gombin, Rivière, 2012). On peut présenter les choses sur un mode idéal-typique.
D'un côté (celui des géographes), la démarche la plus fréquente consiste à réaliser des cartes à partir des résultats électoraux agrégés à différentes échelles (département, canton, commune, etc.), puis à tenter de les faire parler, au risque parfois de la surinterprétation qui homogénéise et essentialise les types d'espaces résidentiels (qualifiés de « centres-villes », « banlieues », «...

http://espacepolitique.revues.org/3047 2014/10/04 - 17:24

Avec ses vingt textes constitutifs, ce livre résulte de la sélection opérée parmi quatre-vingts communications présentées en septembre 2011 à Portoroz (Slovénie) dans le cadre du colloque international « (Re)Integration and Development Issues in Multicultural and Border Regions » organisé par l’Université du Littoral (Koper, Slovénie) et la Commission UGI de Géographie Politique. Il a été coordonné par trois experts internationalement reconnus dans le domaine de la géographie des frontières (le Slovène Milan Bufon, l’Américain Julian Minghi et le Finlandais Anssi Paasi).
Cet ouvrage collectif propose une présentation et une discussion non seulement substantielles mais actualisées des « nouvelles frontières européennes ». Par cette expression, les coordonnateurs font référence aux questions complexes et controversées concernant l’intégration ou la réintégration des régions frontalières multiculturelles, localisées aux frontières internes et externes de l’Union européenne. Cette contri...

http://espacepolitique.revues.org/3160 2014/09/11 - 17:16

Ce gros ouvrage de 528 pages représente la traduction française de la version originale parue aux Etats-Unis en 2012 sous le titre The Revenge of Geography. What the Map Tells us about Coming Conflicts and the Battle against Fate.
D’emblée, deux précisions s’avèrent nécessaires. D’une part, le titre restitué en français parle des cartes et non de la carte, tout en omettant la seconde partie du sous-titre, à savoir la lutte contre le destin. D’autre part, cette traduction ignore la réédition anglaise de 2013 où figure une importante postface de l’auteur intitulée Frontiers Replace Borders qui aurait mérité de figurer dans l’édition française de 2014. Pour le bénéfice des lecteurs francophones, on aurait également souhaité la présence d’une solide introduction proposée par un spécialiste au fait de ces questions. Cela aurait permis de découvrir deux aspects essentiels. Premièrement, dès avant la parution de l’édition originale de 2012, Kaplan avait publié un article éponyme en 2009 da...

http://espacepolitique.revues.org/3158 2014/09/11 - 17:16

Cet article vise, à partir du cas de la Normandie, à montrer comment, malgré les efforts d’institutionnalisation entrepris depuis une cinquantaine d’années (construction des régions administratives, actes successifs de la décentralisation), la notion de région demeure une réalité ambiguë, traversée par des significations hétérogènes qui compliquent son appropriation politique par les acteurs (élus, citoyens, médias). Une enquête réalisée en Normandie sur la perception politique que les élus ont de leur région montre que les différentes significations associées à la notion de région renvoient à des cadres spatiaux disjoints, générant des confusions et des contradictions géopolitiques durables. Les débats récurrents sur l’éventualité d’une fusion des régions Haute-Normandie et Basse-Normandie fournit une illustration significative des ambiguïtés et des blocages existants.

http://espacepolitique.revues.org/3150 2014/07/12 - 00:19

Apart from two numbers of the journal Hérodote, few French geographical studies have explicitly combined the terms (Geo)politics and Health. We therefore propose to open up the pages of the journal L'Espace Politique to articles that might consider the territoriality of medical acts. Two non-restrictive points would serve to introduce the issues linked to the following subjects:
Domestic and local dimensions of health
The political dimensions of health can be examined successfully by using the fundamental concepts of political geography. In the first instance, in terms of territory, for example, by observing the health and medical care systems (allopathic medicine and other complementary medicine) whose domestic characteristics present ideological elements which are very different and concerned with issues of identity, given the extent to which a nation’s citizens are attached to their own systems.
These systems are more or less in a state of conflict along borders as they create varia...

http://espacepolitique.revues.org/3033 2014/07/10 - 22:39

La Russie orientale fait l’objet de plusieurs programmes dans le secteur des hydrocarbures. Les projets induisent la construction d’infrastructures de transport sur de longues distances et la mise en exploitation de nouveaux gisements, comme celui de Kovykta. L’environnement est impliqué à plusieurs titres : s’il est une contrainte à prendre en compte et surmonter, la notion d’environnement renvoie également aux ressources à mettre en valeur tout aussi bien qu’aux espaces naturels à protéger. Des débats émergent autour des projets énergétiques et invoquent la cause environnementale. Ces conflits permettent de voir quels sont les principaux acteurs impliqués et quelles sont leurs différentes attitudes à l’égard de l’environnement. Dans quelle mesure la cause environnementale est-elle instrumentalisée ?

http://espacepolitique.revues.org/3134 2014/07/05 - 14:04

Les opérations de maintien de la paix des Nations unies constituent un thème peu étudié en géographie politique. Une réflexion théorique est proposée sur les rapports entre la paix, la géographie et les Nations unies ainsi que sur la spatialité des opérations de maintien de la paix. L’article présente une typologie inédite des espaces onusiens de la paix : interposition, survie, couverture, gouvernance, marquage. La conclusion dégage les tendances observables et les perspectives envisageables d’une géographie politique de la paix.

http://espacepolitique.revues.org/3117 2014/07/05 - 14:04

What's the matter with Kansas?
La parution du What's the matter with Kansas? (Frank, 2004a) du journaliste états-unien Thomas Frank, puis sa traduction en français sous le titre Pourquoi les pauvres votent à droite (Frank, 2013), ont constitué des événements dans les vies intellectuelles états-unienne et française. L'auteur y dresse le constat d'une forme de réalignement électoral radical, selon lequel aux États-Unis, les citoyens les plus pauvres se seraient mis à voter massivement en faveur du Parti républicain. La cause en serait à rechercher du côté d'une stratégie des Républicains visant à déplacer le combat électoral sur le plan des enjeux culturels et moraux (avortement, peine de mort, port d'armes, droit des homosexuels...), afin de piéger les pauvres dans une sorte de « fausse conscience » qui les conduirait à voter contre leurs intérêts économiques objectifs. Même si Frank n'insiste guère sur ce point, d'autres poursuivront son argument en avançant qu'à l'inverse, le vote e...

http://espacepolitique.revues.org/3111 2014/07/05 - 14:04

En octobre 2011, plus de 200 000 Tunisiens à l’étranger ont voté avec leurs concitoyens en Tunisie pour élire l’Assemblée constituante. A partir de résultats détaillés et inédits, cet article propose une cartographie originale du vote tunisien à distance. Il met en évidence les disparités du vote à l’étranger en fonction du lieu de résidence. Outre la participation, l’article présente les résultats des principaux partis tunisiens au niveau des pays de résidence et dans les bureaux de vote pour l’Île-de-France. Par là, l’auteur souligne la pertinence de l’approche géographique et de l’analyse multi-échelles pour les élections à distance.

http://espacepolitique.revues.org/3099 2014/07/05 - 14:04

Depuis plusieurs décennies, les taux de participation électorale ont fortement diminué en Suisse. Pour comprendre cette démobilisation, les analyses basées sur des sondages demeurent l’outil dominant, malgré les limites qu’il comporte. Le but de cet article est d’étudier concrètement, donc localement, la mobilisation électorale en Suisse. À partir de données issues du registre des électeurs d’une commune et d’un matériau ethnographique, les taux de participation sont analysés à l’aide de deux schémas explicatifs distincts. L’article montre d’une part que la mobilisation électorale est liée à l’histoire sociale et migratoire des individus, avec un important différentiel de participation selon les origines nationales ; d’autre part que la structuration des réseaux des individus et le travail militant des leaders communautaires sont déterminants pour rendre compte de la participation.

http://espacepolitique.revues.org/3090 2014/07/05 - 14:04

Cet article propose d’étudier l’effet des inégalités sociales sur les variations de la participation électorale en Ile-de-France entre les élections présidentielles de 2002 et 2012. Il mobilise des données électorales et de recensements agrégés à l’échelle de la commune. Plusieurs modèles de régression linéaire sont construits pour expliquer les variations du taux de participation en contrôlant l’effet de l’éloignement périurbain par les quotients de localisation des classes supérieures et des groupes immigrés. Enfin, ces modèles sont déclinés pour rendre compte de l’évolution des votes en faveur des partis de gauche et du Front National pour la séquence qui s’étend des élections européennes de 2009 à l’élection présidentielle de 2012.

http://espacepolitique.revues.org/3082 2014/07/05 - 14:04

Introduction
In the last fifteen to twenty years, extreme right parties have increased their electoral appeal in many Western European countries. The most obvious examples are the Front National in France, the FPÖ in Austria, the SVP in Switzerland, the FolkeParti in Denmark, the Lijst Pim Fortuyn in the Netherlands, the BNP in Britain, and the Vlaams Blok/Belang in Belgium. Although these parties are heterogeneous (see Mudde, 2007; Hainsworth, 2008), they share common features that link them to the extreme right.
In order to understand the factors of these electoral successes, a vast body of literature has focused on the determinants of voter support for extreme right parties. Using the metaphor of the electoral market, we can divide these theories into supply-side and demand-side explanations. Political supply-side factors relate to the configuration of the electoral arena, the number of parties, and their respective ideological positions. In particular, factors such as multipartism...

http://espacepolitique.revues.org/3069 2014/07/05 - 14:04

La sociologie et la géographie électorales se différencient notamment par les méthodes qu'elles emploient, renvoyant à un partage plus ou moins implicite des tâches entre le « social » et le « spatial ». Dans cet article, nous suggérons que ces oppositions n'ont pas lieu d'être, et proposons l'utilisation de la modélisation multiniveau comme un lieu de rencontre possible entre géographes et sociologues des élections, permettant de mieux donner corps à la notion de contexte en permettant aux déterminants du vote d'agir de manière différenciée dans l'espace.

http://espacepolitique.revues.org/3066 2014/07/05 - 14:04

Cet article propose de revenir sur le dialogue ouvert entre sociologie et géographie électorales, avec l’objectif d’intégrer une focale territoriale à l’analyse des comportements politiques individuels. Ce dialogue part du constat de la disparition progressive de l’entrée par le territoire dans les travaux de sociologie électorale à partir des années 1960, qui réapparaît au début des années 1990 sous la forme d’une entrée par le contexte. Ensuite, la mobilisation de plusieurs travaux de géographie aide à repérer et à définir les influences territoriales sur les comportements politiques. Enfin, ce dialogue entre sociologie et géographie électorales semble être fructueux en redynamisant la compréhension des comportements politiques individuels.

http://espacepolitique.revues.org/3058 2014/07/05 - 14:04

‘Context’ has been a central notion in British-American electoral geography since the 1960s. Kevin Cox used it as the organizing concept for his seminal paper in Progress in Geography in 1969. The paper underlines the significance of Cox’s pioneering work and connects it to the work of two of the main authors during the following period: Ron Johnston and John Agnew. It then traces major lines of inquiry in electoral geography more generally and indicates the significance of notions of context in that wider frame. It ends with some indications of the now emerging research agenda for electoral geographers and with some notes on the gradual evaporation of earlier sharp divisions of a British-American realm of electoral geography versus others, and of strictly separated imaginations of sociologists/political scientists and geographers with respect to elections.

http://espacepolitique.revues.org/3048 2014/07/05 - 14:04

Depuis deux ou trois décennies, les war/peace studies se sont peu à peu développées parmi les géographes du monde anglophone montrant, par le fait même, que la pertinence des facteurs géographiques faisait sens dans ce vaste domaine. Jusqu’en 2011, ce thème était, à peu de choses près, un champ totalement en friche au sein de la corporation des géographes français. Il a fallu que la géographie des conflits soit inscrite au programme des concours du Capes et de l’Agrégation (années 2011-2012 à 2013-2014) pour que cette question justifie le lancement sur le marché éditorial de livres rédigés par des géographes. C’est dans la dynamique et la logique de ce mouvement que s’inscrit l’Atlas des guerres et des conflits d’Amaël Cattaruzza. Il s’agit d’un ouvrage de 96 pages très denses regroupant 36 planches. En réalité, on est devant une contribution qui est beaucoup plus qu’un simple atlas. Chaque planche est organisée en double face-à-face et chaque thème occupe une planche. Il en résulte...

http://espacepolitique.revues.org/3029 2014/04/10 - 23:45

Depuis deux ou trois décennies, les war/peace studies se sont peu à peu développées parmi les géographes du monde anglophone montrant, par le fait même, que la pertinence des facteurs géographiques faisait sens dans ce vaste domaine. Jusqu’en 2011, ce thème était, à peu de choses près, un champ totalement en friche au sein de la corporation des géographes français. Il a fallu que la géographie des conflits soit inscrite au programme des concours du Capes et de l’Agrégation (années 2011-2012 à 2013-2014) pour que cette question justifie le lancement sur le marché éditorial de livres rédigés par des géographes. C’est dans la dynamique et la logique de ce mouvement que s’inscrit l’Atlas des guerres et des conflits d’Amaël Cattaruzza. Il s’agit d’un ouvrage de 96 pages très denses regroupant 36 planches. En réalité, on est devant une contribution qui est beaucoup plus qu’un simple atlas. Chaque planche est organisée en double face-à-face et chaque thème occupe une planche. Il en résulte...

http://espacepolitique.revues.org/3029 2014/04/10 - 23:45

Les opérations de déguerpissement sont légion en Afrique subsaharienne. Libreville, capitale du Gabon, n’échappe pas à cette réalité. Depuis les années 1970, le déguerpissement apparait comme une étape fondamentale dans le processus de restructuration de l’espace librevillois dont les territoires se développent de manière rapide et anarchique. L’explosion urbaine, consécutive au « boom » pétrolier, a entrainé la saturation des quartiers centraux et péricentraux, occupés en majorité par des habitations précaires. La réponse des autorités publiques à ce qu’elles considèrent comme occupations illégales est d’éradiquer les taudis, en délogeant de force les habitants qui sont exilés dans des périphéries. Quels sont les mécanismes et stratégies utilisés pour opérer les délogements forcés ? Quelles formes de résistance se manifestent contre cette politique ? Qu’elles sont les répercussions sur la vie des citoyens et la réorganisation de la ville ? Pour répondre à ces interrogations, ce tex...

http://espacepolitique.revues.org/3014 2014/03/18 - 20:23

Les opérations de déguerpissement sont légion en Afrique subsaharienne. Libreville, capitale du Gabon, n’échappe pas à cette réalité. Depuis les années 1970, le déguerpissement apparait comme une étape fondamentale dans le processus de restructuration de l’espace librevillois dont les territoires se développent de manière rapide et anarchique. L’explosion urbaine, consécutive au « boom » pétrolier, a entrainé la saturation des quartiers centraux et péricentraux, occupés en majorité par des habitations précaires. La réponse des autorités publiques à ce qu’elles considèrent comme occupations illégales est d’éradiquer les taudis, en délogeant de force les habitants qui sont exilés dans des périphéries. Quels sont les mécanismes et stratégies utilisés pour opérer les délogements forcés ? Quelles formes de résistance se manifestent contre cette politique ? Qu’elles sont les répercussions sur la vie des citoyens et la réorganisation de la ville ? Pour répondre à ces interrogations, ce tex...

http://espacepolitique.revues.org/3014 2014/03/18 - 20:23

Cet article s’interroge sur la question du droit au logement des migrants à Shanghai. En prenant Yuanhenong (ci-après YHN), un quartier d’habitats délabrés à Shanghai, comme cas d’étude, l’auteur analyse les droits au logement des migrants dans le cadre de la rénovation urbaine de Shanghai. Il est démontré que les migrants ruraux font face à une « exclusion collective de la politique du logement». En tant que groupe social le plus vulnérable, dans le contexte des villes chinoises, la possibilité de demander des compensations leur est non seulement niée mais plus largement la possibilité de faire connaître leurs demandes est niée. Alors que leur situation critique est due surtout au fait de « l’exclusion collective de la politique du logement » qu’ils subissent de la part des autorités, le manque de réaction de ces migrants peut être attribué à leur propre inconscience collective.
Un important travail de terrain et de nombreux entretiens effectués sur plusieurs mois auprès des différ...

http://espacepolitique.revues.org/2984 2014/03/18 - 20:23

Cet article s’interroge sur la question du droit au logement des migrants à Shanghai. En prenant Yuanhenong (ci-après YHN), un quartier d’habitats délabrés à Shanghai, comme cas d’étude, l’auteur analyse les droits au logement des migrants dans le cadre de la rénovation urbaine de Shanghai. Il est démontré que les migrants ruraux font face à une « exclusion collective de la politique du logement». En tant que groupe social le plus vulnérable, dans le contexte des villes chinoises, la possibilité de demander des compensations leur est non seulement niée mais plus largement la possibilité de faire connaître leurs demandes est niée. Alors que leur situation critique est due surtout au fait de « l’exclusion collective de la politique du logement » qu’ils subissent de la part des autorités, le manque de réaction de ces migrants peut être attribué à leur propre inconscience collective.
Un important travail de terrain et de nombreux entretiens effectués sur plusieurs mois auprès des différ...

http://espacepolitique.revues.org/2984 2014/03/18 - 20:23

Cet article propose d’aborder les politiques de déguerpissement des vendeurs de rue à l’échelle intra-urbaine en analysant et en comparant les actions mises en œuvre, dans le contexte de la démocratisation mexicaine, dans trois espaces de la métropole de Mexico : le centre historique, le municipe de Tlalnepantla et le municipe de Tultepec. Il décrit et compare ces trois actions publiques à l’encontre du commerce de rue en analysant les processus de prise de décision, de négociation et de relocalisation. Il révèle un même modèle d’action publique à l’égard du commerce de rue, mais des styles d’action publique distincts entre les trois terrains d’études, du fait des configurations spécifiques des acteurs locaux.

http://espacepolitique.revues.org/2974 2014/03/18 - 20:23

Cet article analyse un programme mis en œuvre pour déplacer quelques 700 ménages résidant autour des églises de Lalibela en Éthiopie, site inscrit sur la liste du Patrimoine mondial de l’Unesco depuis 1978. Les acteurs investis dans ce projet s’inscrivent à différentes échelles et ancrent leur action dans des pratiques à la fois nationales et globales de resettlement. Tous légitiment ce déplacement en mobilisant deux catégories principales d’arguments : la conservation patrimoniale et le développement économique. En rumeur depuis les années 1960, le resettlement de Lalibela débute réellement en 2009, à la faveur d’un accord entre la Banque mondiale et le gouvernement éthiopien pour le développement du tourisme durable en Éthiopie. Commence alors une mise en œuvre brutale et heurtée, donnant à voir des relations de pouvoir instables entre les habitants, les pouvoirs publics et ecclésiastiques éthiopiens, et les acteurs internationaux. En analysant les discours et les pratiques de ces...

http://espacepolitique.revues.org/2941 2014/03/18 - 20:23

S’appuyant sur des recherches menées à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, ce papier interroge les politiques urbaines de résorption de l’habitat précaire. Il montre comment les pouvoirs publics, suivant les Objectifs du Millenium pour le Développement et accompagnés par les institutions internationales (en particulier la Banque mondiale), se sont engagées à éradiquer les bidonvilles. A travers l’analyse d’une opération de recasement, nous démontrerons que ces programmes entrainent bien souvent l’éviction et le déplacement de nombreux individus dans des zones lointaines, moyennant des distributions de titres fonciers. Ainsi, nous verrons combien les préceptes de la bonne gouvernance, prônés par les institutions internationales et repris par les gouvernements des pays du Sud, se révèlent de redoutables instruments pour éloigner les populations indésirables des espaces centraux stratégiques. Cet exemple mauritanien montre finalement une absence de mobilisation réelle contre ce q...

http://espacepolitique.revues.org/2926 2014/03/18 - 20:23

S’appuyant sur des recherches menées à Nouakchott, la capitale de la Mauritanie, ce papier interroge les politiques urbaines de résorption de l’habitat précaire. Il montre comment les pouvoirs publics, suivant les Objectifs du Millenium pour le Développement et accompagnés par les institutions internationales (en particulier la Banque mondiale), se sont engagées à éradiquer les bidonvilles. A travers l’analyse d’une opération de recasement, nous démontrerons que ces programmes entrainent bien souvent l’éviction et le déplacement de nombreux individus dans des zones lointaines, moyennant des distributions de titres fonciers. Ainsi, nous verrons combien les préceptes de la bonne gouvernance, prônés par les institutions internationales et repris par les gouvernements des pays du Sud, se révèlent de redoutables instruments pour éloigner les populations indésirables des espaces centraux stratégiques. Cet exemple mauritanien montre finalement une absence de mobilisation réelle contre ce q...

http://espacepolitique.revues.org/2926 2014/03/18 - 20:23

Avec Déplacés de guerre dans la ville, Jeanne Vivet livre une version remaniée de sa thèse de doctorat en géographie, qui s’inscrit dans la collection des éditions Karthala consacrée aux grandes métropoles et capitales d’Afrique.
Pourtant, ce livre présente une approche originale en ce qu’il s’intéresse non plus au « cœur » des sociétés urbaines, mais à leur « périphérie », ou plus justement leur marge, souvent invisible et négligée, à savoir les déplacés de la guerre civile qui s’y sont réfugiés il y a plus de vingt ans, à la fin des années 1980. Qui plus est, ces déplacés présentent la double caractéristique d’être d’une part « invisibles » en ville car ils sont Mozambicains et n’ont pas fait l’objet d’un regroupement géographique en camp qui les désignerait de manière évidente comme déplacés, et d’autre part oubliés de tous, en particulier des autorités locales et nationales, qui se sont désintéressées de leur situation. Pourtant, ils représentent quelque toujours 10 % de la popu...

http://espacepolitique.revues.org/2502 2014/03/01 - 16:39

Philippe Pelletier livre une somme, rassemblant - sauf pour les deux derniers chapitres - un certain nombre de publications et conférences sur la figure reclusienne, qu’il retravaille ici pour les ajuster au questionnement central des relations entre géographie et anarchie. Fin connaisseur et de la géographie reclusienne et des principes anarchistes, l’auteur a rédigé un ouvrage qui salue E. Reclus, ce « personnage extraordinaire », « figure même de ‘l’honnête homme’, tel qu’on en voit une poignée par siècle », avec une évidente et forte sympathie. Il propose dans ce texte des éclairages instructifs, à la fois sur l’œuvre reclusienne, inscrite dans son temps, et sur sa relecture en ce début de XXIème siècle. Ses dimensions, dans tous les sens du terme – volume des publications et envergure intellectuelle - constituent en effet aujourd’hui un formidable réservoir réflexif pour la discipline. Les approches et les analyses reclusiennes donnent à (re)penser des problèmes géographiques e...

http://espacepolitique.revues.org/1704 2014/03/01 - 16:39

La Constitution espagnole de 1978 inscrit l’organisation des institutions dans le cadre d’un partage entre les prérogatives de l’Etat et celles des communautés autonomes. Au cours des trois dernières décennies, le principe fondateur de cet « Etat composé » (Estado compuesto) est devenu réalité. De vastes pans de compétences ont été transférés de l’Etat vers les autonomies et des pouvoirs régionaux « périphériques » ont vu le jour.
L’article étudie précisément la dernière phase d’émancipation politique des autonomies mise en œuvre par le Président Zapatero en 2004 à travers deux objets clés : le renouvellement des statuts qui régissent certaines communautés autonomes, notamment les plus peuplées et les plus prospères dans le pays ; et la négociation relative aux règles de partage des fonds étatiques consacrés aux autonomies (la réforme de ce que l’on nomme là-bas la financiación). Ce processus, éminemment long et conflictuel, et aujourd’hui clos par voie judiciaire. Il a créé un déba...

http://espacepolitique.revues.org/1687 2014/03/01 - 16:39

La notion de fragmentation est très large et peut s’appliquer aujourd’hui à diverses facettes de l’analyse des territoires et des sociétés. En effet, si l’on s’en tient à une définition stricto sensu, la fragmentation est un « processus de division ou de différenciation de ce qui, antérieurement, était uni ou homogène » (Rosière, 2008). Aussi, elle implique toutes les échelles spatiales et sociales : fragmentation urbaine (ghettos et zones urbaines délaissées, mais aussi gated communities), fragmentation sociale (communautarisme), fragmentation ethnique (repli en identités régionales ou lokalpatriotismus, repli vers une identité ou des pratiques d'« origine »), fragmentation territoriale (sécessions, séparatismes). A chacun de ces différents niveaux, l’unité du territoire ou du groupe est menacée par diverses formes de particularismes, divers intérêts sectoriels ou associations d’intérêts se structurant dans un projet commun.
Contexte
S’interroger sur la fragmentation de l’espace poli...

http://espacepolitique.revues.org/1693 2014/03/01 - 16:39

Sur le territoire de l’aire métropolitaine azuréenne, ensemble urbanisé polynucléaire comptant 1,1 million d’habitants, s’est mis en place un paysage géopolitique fragmenté suite à la parution de la loi Chevènement sur l’intercommunalité en 1999. Or, l’étude de la formation des territoires intercommunaux témoigne de fortes tensions d’ordre géopolitique. L’article s’attarde sur deux exemples. Le premier concerne la formation de la communauté d’agglomération Nice Côte d’Azur, la plus grande structure intercommunale de l’aire métropolitaine, qui révèle les tensions entre une ville-centre relativement paupérisée, qui s’avère répulsive, et une périphérie plus riche. Le second exemple étudie les vives tensions géopolitiques entre les différents acteurs pour le contrôle des deux principaux pôles d’emploi de l’aire métropolitaine, en-dehors de la ville-centre. L’article conclut sur la nécessité de l’approche géopolitique dans l’étude du phénomène intercommunal, et sur l’intérêt de l’aire mé...

http://espacepolitique.revues.org/1669 2014/03/01 - 16:39

Dans le but apparent de se développer dans un climat de sécurité et de stabilité, des chefs d’États d’Afrique centrale avait jugé nécessaire, dans les années 1960, d'opter pour le parti unique, allant jusqu’à en étendre la logique dans les organisations régionales de leur ressort. Cependant, à l’aube des années 1990, cette approche se révéla un échec. Se faisant alors écho à la chute de l’URSS, les revendications en faveur d’un retour au multipartisme l’emportèrent. Or, en dépit de ce retour au multipartisme, certaines visées hégémoniques et comportements politiques – hérités du parti unique ou qu'avait su relayer ce dernier – influent encore profondément tant sur les rapports entre pouvoirs centraux et pouvoirs décentralisés que sur les visées de l'intégration régionale, sapant les bases du développement qu'étaient censés poser le multipartisme et ses corollaires de bonne gouvernance en Afrique centrale.

http://espacepolitique.revues.org/2866 2014/02/04 - 16:48

« La géographie des rentes est une géographie politique » : par cette affirmation aussi vigoureuse que concise, le lecteur est plongé dans la démarche de Géraud Magrin, bien connu de tous ceux qui s’intéressent à la vie économique de l’Afrique depuis ses premiers travaux qui portaient sur l’exploitation pétrolière au Tchad. En effet, il s’agit à travers son Voyage en Afrique rentière, en réalité dans quelques pays d’Afrique de l’Ouest - le Tchad, le Sénégal, le Mali et la Mauritanie -, de livrer une analyse fondée sur l’étude de l’articulation entre les activités économiques et le pouvoir et une réflexion sur le développement au sens fort et propre du terme. Voici un livre résolument non post-moderne, qui s’intéresse de manière stimulante, subtile et non dénuée d’humour à des thématiques travaillées depuis plusieurs décennies, au moins depuis les indépendances africaines. Nous sommes là dans une géographie très concrète, de terrain, au carrefour entre la géographie du développement ...

http://espacepolitique.revues.org/2846 2014/01/29 - 23:36

Depuis les années 1990, la contrebande de drogue se développe dans les parcs co-frontaliers entre la Colombie britannique (Canada) et l’État de Washington (États-Unis). Cela s’explique, entre autres, par le fait que la frontière canado-américaine est moins surveillée dans ces espaces protégés frontaliers qu’ailleurs. Les deux États voisins ont alors élaboré une coopération sécuritaire pour lutter contre ce trafic, notamment par le biais des Équipes intégrées de la police des frontières (EIPF), y compris au sein des parcs co-frontaliers. Ces équipes mixtes ont d’abord été expérimentées dans le massif des Cascades dès 1996, avant d’être généralisées à l’ensemble de la frontière américano-canadienne dans le cadre de la Déclaration de la frontière intelligente (Smart Border Declaration), suite aux évènements du 11 septembre 2001. Les EIPF mènent des opérations efficaces sur le terrain, comme celle de Frozen Timber / E-Printer dans les Cascades (2006), mais elles n’ont cependant pas pu e...

http://espacepolitique.revues.org/2848 2014/01/29 - 23:36

Si l’avenir institutionnel de la Catalogne demeure incertain faute d’un accord entre les gouvernements espagnol et catalan similaire à celui conclu au Royaume-Uni par David Cameron et Alex Salmond pour un référendum d’autodétermination en septembre 2014, la revendication d’indépendance catalane provoque un débat politique européen de plus en plus intense.

http://espacepolitique.revues.org/2828 2013/12/18 - 11:43

Pour comprendre la création de la Commission de géographie politique du Comité national de Géographie (CNFG) et son rôle durant les premières années de son existence (1984-1992), il convient de rappeler, dans une première partie, les critiques qui avaient visé ce domaine après la Seconde Guerre mondiale et le renouveau qui s’était dessiné dans les années 1970. Le fonctionnement de la commission est ensuite évoqué dans la dernière partie.
Déclin et renouveau des études de géographie politique
Née avec Ratzel (Ratzel, 1897), la géographie politique gravitait autour de l’Etat, du territoire et de la frontière – à moins que, comme en France, elle ne s’attache aussi, grâce à André Siegfried, à la distribution spatiale des votes (Siegfried, 1913). Cette géographie avait à peu près disparu en France durant les trente années qui suivirent la Seconde Guerre mondiale. Les compromissions de la géopolitique allemande à l’époque nazie avaient terni le champ entier de cette discipline ; les géograp...

http://espacepolitique.revues.org/2826 2013/12/18 - 11:43

Recent studies have documented a tendency among geographers to reduce their use of maps. Research conducted in the framework of the present study confirms this finding. Possible causes and consequences of this phenomenon are discussed, and a number of contradictions are touched upon, pertaining to geographers' attitudes to maps in an era characterized by a boom in the use of visual tools both in lay and scientific circles.
The phenomenon in question can be observed in the field of political geography as well - a field that has been greatly affected by critical geopolitics and its theoretical insights regarding the way in which we make maps, interpret and use them.

http://espacepolitique.revues.org/2802 2013/12/18 - 11:43

Cette recherche menée en Inde croise les deux thématiques de la fragmentation urbaine et de la gouvernance afin de les éclairer l’une par l’autre. L’article décrit d’abord la course d’obstacles que doivent accomplir les citadins pauvres de Mumbai et Hyderabad pour essayer d’obtenir l’aide alimentaire publique. Il explique ensuite cette situation : une corruption généralisée le long d’une « chaine » qui va des boutiquiers jusqu’aux fonctionnaires, en passant par les intermédiaires occultes, l’ensemble se faisant sous le règne d’un clientélisme à base politique qualifié de « gouvernance verticale ». Corolaire : une segmentation que la troisième partie de l’article analyse à toutes échelles, depuis la nationale jusqu’à celle du quartier et du ménage, avec des conséquences évidentes pour la mobilisation de la population.

http://espacepolitique.revues.org/2812 2013/12/18 - 11:43

This article examines the geopolitical dimension of Friedrich List’s thinking. It explores his interest in geographical factors, his vision and forecast of the world order, and his strategy proposal for nations willing to reach independence, wealth, and power. Further, the article shows that beyond his economic theory, the mid-19th century German economist developed geopolitical ideas that could be considered part of the tradition of imperialist geopolitics, besides Kjellén, Mahan, Ratzel, Mackinder, and Haushofer. Moreover, being the economist he was, List held a particular geopolitical thought that the other thinkers, mostly geographers, did not always share.

http://espacepolitique.revues.org/2763 2013/11/20 - 15:50

Cet article retrace l’histoire de la Commission de Géographie Politique (Comité National Français de Géographie) après sa création en 1984 dans le cadre plus général de l’évolution de la géographie politique depuis sa résurgence en France dans les années 1970. Il s’attarde sur le contexte d’une renaissance ainsi que sur les innovations conceptuelles et thématiques impulsées par la Commission. Un regard complémentaire est porté sur le cheminement parallèle et indépendant que constituent la géopolitique lacostienne et la revue Hérodote. Au-delà de l’institutionnalisation de la géographie politique en France, l’article conclut sur les nouveaux problèmes et les nouvelles perspectives post-2010 affectant cette branche de la science géographique.

http://espacepolitique.revues.org/2773 2013/11/20 - 15:50

La Mer de Chine Méridionale constitue un enjeu stratégique de premier plan pour les pays d’Asie du Sud-Est qui la bordent, mais aussi pour la Chine et Taïwan. Elle est le cadre de litiges territoriaux maritimes qui s’appuient sur des revendications très controversées, mais d’autant plus importantes aux yeux des États impliqués que des considérations patriotiques viennent se greffer à la présence d’importantes ressources naturelles, réelles et potentielles, dans les eaux des archipels convoités. La dimension géostratégique du problème déborde d’ailleurs de la région sud-est asiatique et l’implication croissante de puissances extérieures à la région, notamment les États-Unis, vient encore attiser les tensions. Alors que les périodes de tension accrue succèdent à des moments de relative accalmie, la recherche d’une solution négociée et la résolution d’une dispute récurrente qui risquerait à tout moment de provoquer une escalade régionale voire mondiale devient de plus en plus cruciale....

http://espacepolitique.revues.org/2780 2013/11/20 - 15:50